6.

Une nation mobilisée

La solidarité s’organise dès 1914. De nombreuses œuvres de guerre voient le jour destinées à venir en aide tant aux soldats qu’aux populations. Elles fonctionnent grâce aux subventions publiques distribuées par les communes mais versées par l’Etat, aux dons privés et aux bénéfices des journées de bienfaisance.


Assistance aux victimes civiles

Pendant une journée, enfants des écoles, dames de l’Union des femmes de France et de la Croix-Rouge, associations familiales, personnel municipal et autres volontaires quêtent en vendant insignes, médailles et cartes postales. Ces initiatives sont popularisées grâce à des campagnes d’affiches destinées à stimuler la générosité des Français.

Comité de secours national. Secours aux départements envahis, s. d.

Après l’invasion des départements du Nord et de l’Est de la France par les troupes allemandes, le front se stabilise. Le Secours national est créé dès le 4 août dans le but de venir en aide à près de deux millions de réfugiés originaires de ces régions occupées ou situées en zones de combats.

Journée du Drapeau belge

L’invasion de la Belgique le 4 août 1914 provoque l’exode de plus d’un million de citoyens belges. Le gouvernement belge lui-même réfugié en France organise cet exil avec le soutien de la France et d’organismes comme le comité central franco-belge La « Journée du petit drapeau belge » est la première journée de solidarité dont la recette est destinée à venir en aide aux réfugiés.

Journée des éprouvés de la guerre. Grande tombola

Organisée par le Syndicat de la Presse parisienne, le bénéfice de cette tombola est réparti entre les différentes oeuvres se consacrant aux victimes militaires et civiles. A cette occasion, on procède à la vente de pochettes en papier contenant une gravure en couleur d’un dessin composé spécialement par une trentaine d’artistes.

Journée serbe, 25 juin 1916. Anniversaire de la bataille du Kosovo

Durant le conflit, la Serbie est l’alliée de la France, de la Grande-Bretagne et de la Russie. Cette affiche illustre la fuite de l’armée et des civils serbes vers le Monténégro et l’Albanie devant l’avancée des troupes allemandes et austro-hongroises. La journée organisée en faveur de la population serbe fait référence à une ancienne bataille du Kosovo (1389) à l’issue de laquelle la Serbie perdit son indépendance.

Journée serbe 25 juin 1916


Assistance aux orphelins

Huit millions et demi d’hommes ont été mobilisés entre 1914 et 1918 : parmi eux près d’un million et demi sont déclarés « morts pour la France » et trois millions et demi souffrent de graves blessures et de troubles psychologiques. L’Etat se voit dans l’obligation d’aider matériellement et moralement les familles dont les 680 000 veuves de guerre et les 760 000 orphelins que compte le pays. En 1917, le statut de « Pupille de la nation » est créé, qui place les enfants des soldats morts ou déclarés disparus sous la tutelle de la Nation.


Assistance aux soldats


Assistance en faveur des troupes coloniales

Au cours du conflit, La France déploie plus de 480 000 soldats originaires d’Afrique de l’Ouest, Afrique du Nord, Madagascar, Somalie et Indochine. Mais la guerre se poursuivant, l’Etat procède à la mobilisation des hommes dans les colonies dans un climat d’hostilité de la part des populations.

Les thématiques